Badge de la station orbitale SLYLAB (= Sky Laboratory). Mission officielle Skylab 1

Lancement le 14 Mai 1973 par une fusée Saturne V.

Cette station américaine de 330 m3 de volume habitable a hébergé 3 missions habitées en 1973-74.
Elle s'est désintégrée le 11 Juillet 1979 au-dessus de l'Australie.

Cette mission inhabitée était désigné à l'origine Skylab-1 ou SL-1 par la NASA. 
Voici le badge commémoratif du duo Gagnon - Cartes R. qui rétablit cette numérotation  initiale.



Skylab (abréviation de Sky Laboratory, « Laboratoire du ciel » en français) est la première station spatiale lancée par l'agence spatiale américaine, la NASA. Elle est développée dans le cadre du Programme des applications Apollo mis en place en 1965 pour donner une suite au programme Apollo. Le projet est lancé dans un contexte de réduction budgétaire des dépenses spatiales américaines et l'architecture retenue repose essentiellement sur la réutilisation de composants existants. La station spatiale est un ensemble long de 35 mètres et d'une masse de 90 tonnes dont le module principal est réalisé à partir du troisième étage de la fusée lunaire géante Saturn V.

Skylab est mise en orbite le 14 mai 1973. Au cours de son lancement, la station perd une partie de son revêtement thermique et un de ses panneaux solaires. Le premier équipage, qui la rejoint quelques jours plus tard, doit d'abord restaurer son habitabilité. Trois équipages y séjournent entre 1973 et 1974, dont le dernier, durant près de 84 jours, établit un nouveau record. Les astronautes réalisent à bord de nombreuses observations scientifiques, en particulier l'observation du Soleil grâce à une batterie d'instruments et l'étude de l'adaptation de l'homme à l'espace. À l'issue de ces missions et faute de lanceurs disponibles et de budget, la station est mise en sommeil en attendant la mise au point de la Navette spatiale américaine en cours de développement. Mais le planning de ce projet prend du retard et l'intensité inattendue de l'activité solaire dégrade plus rapidement que prévu l'orbite de la station spatiale, qui se désintègre en rentrant dans l'atmosphère le 11 juillet 1979.
(Source Wikipédia)


La grande confusion de la numérotation des missions Skylab

Témoignage de William Pogue, astronaute de Skylab 3 (ou 4, ou IV)

Lorsque les équipages de la station spatiale Skylab ont été annoncés en 1971, les astronautes affectés se sont mis à concevoir leur insigne de mission, ou "patch", comme on l'appelait habituellement.
Les missions ont été officiellement désignées comme :

 - Skylab 1 : pour le lancement inhabité de la station spatiale Skylab sur une Saturn V géante, et,
 - Skylab 2, 3 et 4 pour les missions habitées, qui ont été lancées dans l'espace par les fusées Saturn 1B.

Cela semblait assez simple, mais le mal ne s'est pas fait attendre. Nous avons commencé à recevoir des documents de procédures de vol (listes de contrôle et autres supports de formation) étiquetés SLM-1, SLM-2 et SLM-3 (Skylab habités 1, 2 et 3). D'autres documents ont été étiquetés SL-2, SL-3 et SL-4, conformément aux désignations officielles de la mission.

C'est devenu un gâchis déroutant parce que nous avons commencé à recevoir du courrier et d'autres documents clairement destinés à l'un des autres équipages et les personnes dans la salle de courrier du bureau des astronautes sont devenues aussi déconcertées, confuses et incertaines que le reste d'entre nous. Entre-temps, nous avions conçu nos badges de mission incorporant les désignations numériques officielles Skylab 2, 3 et 4.
Lors d'une visite du directeur du programme Skylab, le commandant de Skylab 2 Pete Conrad lui a demandé : « Sommes-nous 1, 2 et 3 ou sommes-nous 2, 3 et 4" ? Il m'a répondu : "vous êtes 1, 2 et 3".

Nous nous sommes tous remis au travail et avons conçu de nouveaux badges pour incorporer les chiffres 1, 2 et 3. Skylab 1 et 2 ont utilisé des chiffres romains et Jerry Carr, Ed Gibson et moi avons utilisé le chiffre arabe 3. Les dessins ont été rendus par des artistes et envoyés au siège pour approbation. L'ensemble du processus a pris plusieurs mois et le travail des artistes n'est arrivé à Washington qu'environ six mois avant le lancement prévu du Skylab.

L'administrateur associé pour les vols spatiaux habités a jeté un coup d'œil aux dessins et a désapprouvé leur conception car il a déclaré que les désignations de vol officielles, "2, 3 et 4" devaient être utilisées. Ainsi informés, nous avons déterré nos conceptions originales (pour 2, 3 et 4) et étions en train de terminer la réalisation des logos lorsque nous avons été informés par le siège de "ne pas déranger". Nous pourrions utiliser les conceptions pour 1, 2 et 3.

Ensuite, nous avons découvert pourquoi. Les personnes qui avaient fabriqué les combinaisons de vol Skylab (à porter à bord) avaient déjà terminé leur travail plusieurs semaines plus tôt afin de faire emballer les vêtements et les expédier au Cap pour respecter leur délai (pour les ranger à bord du Skylab, qui était déjà en préparation de vol).

De plus, ils avaient déjà utilisé les conceptions soumises plus tôt pour les correctifs de mission. Ils n'ont pas eu le temps d'attendre l'approbation officielle. Les conceptions utilisant la désignation numérique 1, 2 et 3 ont été approuvées par défaut car les équipements avec ces écussons étaient déjà rangés dans les casiers Skylab au Cap. Les supprimer pour le changement de correctif était considéré comme trop coûteux et perturberait les préparatifs de lancement.

Ainsi, bien qu'officiellement désignés comme Skylab 2, 3 et 4, les insignes de mission portent les désignations numériques suivantes :

 - Skylab 2 (avec le chiffre romain I)
 - Skylab 3 (avec le chiffre romain II)
 - Skylab 4 (avec le chiffre arabe 3).


Skylab%20SL1-2.jpgSkyLab%20rocket.jpg
Dernier envol d'une fusée Saturne V.
A gauche, on voit les tailles comparatives de la grande Saturne V embarquant la station Skylab (à droite sur le pad 39A)) et la petite Saturne IB debout sur une tourelle métallique embarquant la première mission habitée Skylab ou SL-2 (ou encore SLM-1 pour Skylab Manned 1): cette mission partira du pad 39B.

Skylab%20station_launch-.jpg


L'aspect de la station Skylab après les réparations effectuées par la mission Skylab I (ou Skylab-2)