Mission STS-29
(Navette Discovery)

Décollage le 13 Mars 1989.
Vol de 5 jours.

 Largage du satellite TDRS-4 (Tracking and Data Relay Satellite), un satellite de communication destiné aux navettes spatiales et aux satellites militaires américains.

STS-29 emporte aussi l'expérience OASIS (pour Orbiter Experimens Autonomous Supporting Instrumentation System) qui avait été lancé avec STS-26 qui avait échoué.

Sur ce badge, la poussée stylisée des moteurs de maneuvre orbitale symbolise la puissance de la navette. 
Les couleurs du drapeau américain sont représentées par les couleurs rouge, blanche et bleue de l'arrière plan.
Les sept étoiles du ruban sont un hommage au dernier équipage de Challenger.


Equipage:


Commandant : Michael L. Coats

Pilote : John E. Blaha
Spécialiste de mission 1 : James P. Bagian
Spécialiste de mission 2 : James F. Buchli
Spécialiste de mission 3 : Robert C. Springer

sts-29%20launch.jpg

sts-29_1.jpg

STS-29%20FD1%20(2).jpg_thumb.jpg

sts-29%20-Earth_through_the_bay_door2.jpg sts-29_2.png
 Largage du satellite TDRS-4 (Tracking and Data Relay Satellite), 

Une instrumentation spéciale pour enregistrer l'environnement rencontré par Discovery au cours de la mission STS-29 se trouvait à bord de l'orbiteur monté dans la baie de charge utile.
Le "système d'instrumentation autonome à l'appui des expériences de l'orbiteur" (= OASIS en anglais) a été conçu pour collecter et enregistrer diverses mesures environnementales au cours de différentes phases de vol de l'orbiteur.
L'instrumant principal était un grand magnétophone monté à l’arrière. L'enregistreur OASIS peut être commandé depuis le sol pour stocker des informations à un débit de données faible, moyen ou élevé.

Les informations ont été utilisées pour étudier les effets sur la température, la pression, les vibrations, le son, l’accélération, les contraintes et les contraintes sur l’orbiteur. Il sera également utilisé pour aider à la conception des charges utiles.