Le module russe NAUKA ou MLM

Nauka%20patch.jpg nauka%20MLM%20patch.jpg

Nauka (en russe : Нау́ка ce qui signifie "Science"), aussi appelé MLM (en russe : Многофункциональный лабораторный модуль, Multipurpose Logistics
Module) est un élément de la Station spatiale internationale, financé par l'Agence spatiale russe Roscosmos. Il remplace l'ancien module d'amarrage Pirs.

nauka_info_1.jpg

Le module Nauka est utilisé pour des expériences, l'amarrage et le stockage. Il sert également d'aire de repos et de travail pour l'équipage. Nauka est équipé d'un contrôle complet de navigation et de guidage, y compris des moteurs, ainsi que d'un système de contrôle d'attitude pouvant être utilisé comme solution de secours par l'ISS. Il est ancré sur le port d'amarrage nadir (face à la terre) du module Zvezda. Les équipements lancés en 2010 avec Rassvet lors de la mission STS-132 de la NASA seront utilisés par Nauka : le joint de coude de rechange du bras télémanipulateur européen, du matériel interne et un sas destiné à accueillir des expériences scientifiques qui est ancré sur Nauka. Le nouveau module comprend des quartiers pour l'équipage et des équipements de support de vie, notamment un traitement atmosphérique, une cuisine et des toilettes


MLM Nauka s’est amarré le 29 juillet à 13 h 29 UTC au port nadir du module de service Zvezda, en mode automatique, en lieu et place du module d’amarrage Pirs qui a été désorbité le 26 juillet. Le cosmonaute russe Oleg Novitski se trouvait alors installé à une console de commande pour reprendre la main si nécessaire. Quelques minutes plus tard, l’ordinateur de bord du nouveau module a enclenché inopinément une petite poussée supplémentaire, aussitôt compensée par l’allumage des moteurs de Zvezda et du Progress MS-17 amarré depuis le 1er juillet au module Poisk. Mais, bien que le contrôle ait été repris et que la station soit de nouveau dans une configuration « stable », son attitude a été modifiée de 45° – sachant qu’elle avait été préalablement et volontairement basculée de 90° pour l’amarrage. L’équipage n’a jamais couru le moindre danger, et l’écoutille a finalement été ouverte le 30 juillet à 17 h 45 UTC, permettant à Oleg Novitski et Piotr Doubrov d’aller effectuer un examen de contrôle du module, installer des instruments d’analyse d’échantillons d’air et de filtrage pour nettoyer l’atmosphère.

nauka_gagarin_1049x700-6103.jpg

Ce module de 23 tonnes qui mesure près de 13 mètres de long est le plus gros module ajouté à l’ISS depuis 2011. Lors d’un contrôle de routine, des cosmonautes russes ont constaté que les propulseurs de Nauka avaient modifié l’orientation de la station spatiale d’environ 45°. Une fois le problème signalé, les équipes au sol et dans la navette ont vite corrigé la trajectoire et remis l’ISS sur le droit chemin.

nauka-launch-1536x1024.jpg

Lancement par une fusée Proton-M

nauka%20dessin.jpg

Nauka%20ISS.jpg
Badge porté par le Russe Oleg Novitsky


Nauka%20Pesquet.png

Pesquet inspecte l'intérieur de Nauka. Le logo officiel est visible fixé sur une paroi

Nauka%20patch2.jpg
Comme ce badge l'illustre, ce module est issu de la coopération de 3 organismes spatiaux russes dessinent 3 ellipses orbitales
Нау́ка ou Nauka signifie "Science" en russe
Nauka%20patch%20Energia.jpg
RKK Energia, la plus importante société de production spatiale
Nauka%20patch%20Roscosmos.jpg
Roscosmos, l'Agence spatiale russe 
Nauka%20patch%20Khrounichev.jpg Nauka%20Khrounichev%20logo.jpg
Entreprise russe de construction spatiale dont le lanceur PROTON

  ERA%20patch.jpgnauka%20ERA.jpg

Fin 2005, l'Agence spatiale européenne (ASE) convient avec les Russes que le bras télémanipulateur européen (ERA pour European Robotic Arm) sera lancé en même temps que Nauka, couplé à sa surface pour un déploiement ultérieur dans l'espace..

D'une longueur de onze mètres pour une masse de 630 kg, il est capable de déplacer des charges pesant jusqu'à huit tonnes.

Les deux extrémités du bras robotisé peuvent se fixer sur la surface de la Station. Le bras effectue des déplacements en extérieur. Une extrémité se fixe sur un point d'ancrage, puis la deuxième, la première se dégage alors. Une telle mobilité induit un vaste champ d'action. Le dispositif d'ancrage de l'ERA se trouve sur une plate-forme mobile se déplaçant sur des rails longeant la structure de la plate-forme. Les astronautes pourront le contrôler depuis l'intérieur de l'ISS, mais aussi depuis l'extérieur.

ERA%20in_operation.jpg

ERA%20photo.png